Tu as récemment découvert le concept de colorimétrie et tu rêves de connaître les couleurs qui amplifient ton rayonnement ?

Tu es au parfait endroit.

Dans ce guide complet tu vas :

  • découvrir ce qu’est la colorimétrie vestimentaire,
  • identifier les 4 bénéfices majeurs de la colorimétrie,
  • distinguer les 3 dimensions de la couleur (et comprendre pourquoi c’est important),
  • différencier la théorie des 4 saisons de celle des 12 saisons,
  • et surtout bénéficier, tout au long de l’article, de nombreuses ressources pour déterminer les couleurs qui te vont.

Intéressée ?

Alors c’est parti pour l’enseignement !

Qu’est-ce que la colorimétrie vestimentaire ?

Définition de la colorimétrie vestimentaire

La colorimétrie vestimentaire est une méthode d’analyse qui consiste à identifier les couleurs qui font écho aux pigments naturellement présents dans tes cheveux, ta peau et tes yeux.

Concrètement, cela permet de choisir des couleurs de vêtements, d’accessoires (bijoux inclus) et de maquillage qui amplifient ta beauté naturelle.

Origine de la colorimétrie vestimentaire

L’analyse des couleurs a été développée, en 1981, par la styliste et conseillère en image Carole Jackson. Son livre Color Me Beautiful a connu un véritable succès à l’époque. En réalité, l’auteure a simplifié la théorie de sa collègue Suzanne Caygill. Cette dernière avait, en effet, établit 64 profils saisonniers ! Une méthode certes personnalisée, mais un chouia complexe.

QUIZ RAPIDE

Découvre les couleurs qui te vont 🌸

Chaque femme possède des couleurs qui résonnent en harmonie avec ses propres pigments.

En 7 questions, identifie-les et obtiens ta palette de couleurs idéales. C'est gratuit.

Carole Jackson part du principe que chaque femme possède des pigments qui vibrent en parfaite harmonie avec l’une des 4 palettes de couleurs, qu’offrent chacune des 4 saisons : le printemps, l’été, l’automne et l’hiver.

En hiver, par exemple, les arbres sont nus et recouverts de neige. Le blanc et le brun foncé sont des couleurs froides et intensément contrastées.

Couleurs de l'hiver : froides et contrastées

Les femmes hiver, justement, sont sublimées par les couleurs froides et intenses.

Cette théorie est connue sous le nom des 4 saisons.

Suzanne Caygill, puis Carole Jackson, se sont appuyées sur la théorie des couleurs et, plus spécifiquement, sur le cercle chromatique à 12 teintes développé, en 1921, par le célèbre coloriste Johannes Itten. Ce dernier a constaté que la nature offrait des combinaisons de couleurs époustouflantes (en plus d’être parfaitement harmonieuses). Il a donc tenté de créer un outil capable de reproduire ces associations : le fameux cercle chromatique.

Cercle chromatique Johannes Itten
L’étoile chromatique de Johannes Itten

En réalité, la dimension circulaire des teintes a été introduite par Newton dès 1704. Mais ça, c’est une autre histoire.

En quoi la colorimétrie vestimentaire est différente des autres outils de conseil en image

Certaines expertes du conseil en image boudent carrément la colorimétrie, la jugeant « restrictive » car elle confine les femmes à une gamme de couleurs bien définie.

Pour ma part, je trouve que la colorimétrie est en réalité l’un des outils les plus libérateurs en matière de conseil en image.

Prenons du recul et comparons :

  • S’habiller selon sa morphologie, c’est souvent viser à imiter la silhouette en X, qui devient alors la norme à suivre. Je ne compte plus les femmes déçues en apprenant que leur silhouette n’était pas celle du fameux sablier.
  • Valoriser son visage, c’est souvent chercher à obtenir un visage oval, qui est considéré comme l’idéal.

La colorimétrie, elle, joue sur un autre terrain. Elle ne met pas une « saison » sur un piédestal par rapport aux autres. Chaque femme a son propre mélange de pigments qui fait d’elle une personne unique. Elle n’est pas moins belle, ni plus idéale qu’une autre. Elle est naturellement sublime.

La nature est la plus brillante des créatrices

Carole Jackson

C’est ce qui me plaît dans la colorimétrie vestimentaire.

Ceci étant dit, c’est loin d’être son seul atout.

Les 4 bénéfices de la colorimétrie vestimentaire

Reconnaître les couleurs qui vibrent en harmonie avec tes propres pigments présentent de nombreux avantages.

Bénéfice n°1 : Amplifier ta beauté naturelle

D’abord, ces couleurs te permettent d’amplifier – naturellement – ta beauté. Inutile de te tartiner de maquillage pour avoir l’air « moins fatiguée ». D’emblée, ton teint est plus rayonnant, plus lisse, plus net et tu n’as plus besoin d’en faire des tonnes.

Bénéfice n°2 : Mieux choisir la couleur de tes rouges à lèvres

Ensuite, en obtenant la palette des couleurs qui te correspondent, tu peux piocher parmi les rouges, roses, violets ou bruns pour trouver ta couleur de rouge à lèvres idéale.

Si tu découvres que tu es une femme printemps, par exemple, tu sauras que le corail vif est parfait pour toi.

Bénéfice n°3 : Gagner du temps dans les magasins (+ éviter de perdre ton argent)

Lorsque tu fais les boutiques, par ailleurs, tu seras en mesure de repérer – en quelques secondes – les couleurs de vêtements qui sont susceptibles de te convenir.

Si, par exemple, tu repères un pull bleu cobalt de très loin, et que tu es une femme hiver, alors tu sauras que ce vêtement mérite ton attention.

Bien entendu, tu devras vérifier que les coupe et matière te conviennent elles aussi. Ceci étant dit, en un coup d’oeil, tu auras peut-être déniché le pull parfait.

Cette première sélection est rapide et te permet :

  • de gagner du temps et de l’énergie,
  • d’éviter d’investir dans une couleur qui ne te met pas en valeur.

Bénéfice n°4 : Associer les couleurs de tes vêtements, accessoires et maquillage (sans risque d’erreur)

Pour terminer, et c’est loin d’être un avantage négligeable, les couleurs d’une même gamme (printemps, été, automne, hiver) fonctionnent parfaitement entres elles.

Dit autrement, tu peux mixer les couleurs de la palette qui te correspond, sans faute de goût et sans te prendre la tête avec la théorie des couleurs.

Les femmes qui lisent cet article apprécient également :  Colorimétrie Femme Printemps : Comment trouver les couleurs qui te vont (+ 4 palettes incluses)

La preuve en image. 👇

🎨 Parmi ces deux nuanciers, lequel selon toi manque d’harmonie ?

Celui-ci ?

Ou celui-là ?

Effectivement, il s’agit du second nuancier dont l’une des couleurs dissone (le jaune-orange).

Pourquoi ?

Tout simplement parce qu’elle ne présente pas les mêmes caractéristiques que les autres. En d’autres termes, elle ne possède pas les mêmes « dimensions ». Et c’est justement ce dont on va parler dans la suite de cet article.

Je vais t’enseigner les 3 dimensions de la couleur et t’apprendre à les distinguer.

Pssst. 🙋🏻‍♀️

Pour aller plus loin au sujet des bénéfices de la colorimétrie, tu peux aussi consulter cet article :

Les fondamentaux de la colorimétrie vestimentaire : distinguer les 3 dimensions de la couleur

La colorimétrie vestimentaire repose sur la théorie tridimensionnelle, développée par le peintre Albert Munsell.

Voyons, en détail, de quoi il s’agit.

1. La température : les couleurs froides face aux couleurs chaudes

Les couleurs froides et chaudes sur le cercle chromatique

🔥 Certaines femmes sont sublimées par le couleurs chaudes. C’est le cas des femmes printemps ou automne.

🧊 D’autres, en revanche, sont magnifiées par les couleurs froides. Notamment les femmes été et hiver.

Dans le cadre d’une analyse des couleurs, il est donc fondamental de faire la différence entre une couleur froide et un couleur chaude.

En théorie, il est facile de les distinguer grâce au cercle chromatique.

Il suffit, en effet, de le couper en deux.

Une partie correspond aux couleurs froides (du violet au vert-jaune) et l’autre aux couleurs chaude (du rouge-violet au jaune).

💙 Le bleu est la couleur froide par excellence. Elle a le pouvoir de refroidir.

💛 Le jaune est la couleur chaude par essence. Elle a le pouvoir de réchauffer.

❤️ Le rouge, enfin, est une couleur chaude a qui l’on attribue toutefois le pouvoir d’équilibrer.

On pourrait donc se contenter de dire que les bleus sont froids et les jaunes sont chauds.

En pratique, ce n’est pas si simple.

Il existe des bleus chauds et des jaunes froids.

Cela dépend de la couleur à laquelle on la compare. Plus la couleur contient de bleu, plus elle est froide et plus la couleur contient de jaune, plus elle est chaude. Dit autrement, moins la couleur contient de bleu, plus elle est chaude et moins la couleur contient de jaune, plus elle est froide. On parle alors de relativité des couleurs.

Le bleu primaire, par exemple, est plus froid que le bleu turquoise. En effet, ce dernier contient plus de pigments jaunes.

Observe le bleu et le turquoise sur la roue chromatique ci-dessous.

Entre le jaune et le turquoise il y a 2 couleurs, tandis qu’entre le jaune et le bleu primaire il y a 3 couleurs.

Le turquoise est plus près du jaune que le bleu primaire. Il est donc plus chaud. Quand tu as un doute, cette technique peut t’aider à déterminer quelle est la couleur la plus chaude. Autrement dit, celle qui est la plus proche du jaune.

Au final, le bleu primaire est un bleu froid, tandis que le bleu turquoise est un bleu chaud.

Pas évident, n’est-ce pas ?

Je t’offre donc un visuel qui t’aidera à distinguer les couleurs chaudes des couleurs froides en un coup d’oeil.

Distinguer les couleurs chaudes des couleurs froides par belle et stylée

Les couleurs froides et chaudes au sein de tes cheveux, ta peau et tes yeux

Les pigments naturellement présents dans tes cheveux, ta peau et tes yeux, eux aussi sont plus ou moins chauds.

Les cheveux froids ou chauds

Pour faire simple, les cheveux aux reflets dorés ou cuivrés sont chauds, tandis que les cheveux cendrés ou proches du noir sont froids.

Les peaux froides ou chaudes

Pour le teint, c’est un peu plus compliqué. Il existe des peaux chaudes, froides et neutres. On parle également de sous-ton.

Une peau chaude contient plus de pigments jaunes (caroténoïde) que de pigments bleus (mélanine). Les peaux crème, olive, jaune et orangée en font partie. Tout le monde n’est pas d’accord avec le fait que la peau olive soit chaude. Pourtant elle contient plus de jaune que de bleu. Elle est donc chaude.

Une peau froide, contient davantage de pigments bleus ou de pigments rouges (hémoglobine). Les peaux noir ébène et rose sont concernées.

Les peaux marron, beige ou blanche, quant à elles, sont dites « neutres » parce qu’elles contiennent autant de pigments jaunes que de pigments bleus.

Les yeux froids ou chauds

Les yeux, eux aussi, sont plus ou moins chauds ou froids.

Par exemple, des yeux bleu ciel sont froids tandis que des yeux bleu lagon sont chauds. Encore une fois, ce n’est pas parce que les yeux sont bleus qu’ils sont nécessairement froids. Quand bien même le bleu est, en théorie, une couleur froide.

Besoin de plus d’exemples ?

Découvre mon second visuel qui t’aidera à reconnaître les pigments chauds et froids au sein de ton visage.

Colorimétrie vestimentaires : les couleurs chaudes et froides chez la femme par belle et stylée
🔑 Point clé
Plus tu possèdes de pigments chauds, plus tu seras magnifiée par les couleurs chaudes. L'inverse est vrai. Plus tes pigments naturels sont froids, plus les couleurs froides amplifieront ta beauté.

Par exemple, si tes cheveux sont froids, ta peau est chaude et tes yeux sont froids, les couleurs froides te vont sans doute mieux.

Ok. La température était la partie la plus difficile.

🌟 Pour aller plus loin :

Passons à la deuxième dimension de la couleur.

2. La valeur (ou clarté) : les couleurs claires face aux couleurs profondes

La valeur fait référence à la clarté de la couleur.

Pour faire simple, plus une couleur contient de blanc, plus elle est claire. À l’inverse, plus elle contient de noir, plus elle est profonde.

Certaines couleurs, par essence, sont plus claires que d’autres.

💛 Le jaune est une couleur claire et possède la capacité, outre de réchauffer, d’éclaircir.

💙 Le bleu est une couleur profonde et a le pouvoir, outre de refroidir, d’assombrir.

Ceci étant dit, ces couleurs peuvent devenir encore plus claire ou encore plus sombre selon que l’on ajoute du blanc ou du noir. Et, en colorimétrie vestimentaire, c’est ça qui nous intéresse.

🔑 Point clé
Les couleurs qui te correspondent sont celles dont la valeur est similaire à la valeur globale de ton visage.

Par exemple, si tu as des cheveux blond platine, une peau claire et des yeux bleu glacier, alors les couleurs claires t'iront mieux.

Parfait.

Les femmes qui lisent cet article apprécient également :  Colorimétrie Femme Automne : Comment trouver les couleurs qui te vont (+ 4 palettes incluses)

Tu connais les deux premières dimensions de la couleur :

  1. La température
  2. La valeur (ou clarté)

Découvrons, pour finir, la troisième.

3. La pureté : les couleurs douces face aux couleurs pures

La pureté correspond à la saturation de la couleur.

Une couleur pure est dénuée d’impuretés. Pour le dire autrement, elle ne contient aucun pigment gris. Elle est saturée. Vive. Intense. Lumineuse.

Une couleur qui contient du gris, en revanche, est comme salie. Elle est dite désaturée. Cela ne la rend pas moins belle. Elle est simplement plus douce. On parle également de couleur « sourde ».

🔑 Point clé
Les couleurs douces te vont mieux si les contrastes, au sein de ton visage, sont doux. 
Par exemple, une peau claire et dorée, des yeux mordorés et des cheveux blonds dorés.

À l'inverse, les couleurs intenses (dites lumineuses) te correspondent davantage si les contrastes au sein de ton visage sont forts. Non seulement en terme de valeur, mais également en terme de teinte.
Par exemple, une peau blanche, des yeux verts vibrants et des cheveux roux flamboyants.

Génial.

Tu es désormais capable de reconnaître les 3 dimensions de la couleur et peut-être même que tu as une idée de celles qui te mettent le plus en valeur.

Il est temps de découvrir le lien entre ces 3 dimensions et les théories des 4 et 12 saisons. Ces théories sont incontournables quand on parle de colorimétrie vestimentaire.

Colorimétrie : La théorie des 4 saisons

Carole Jackson, pour rappel, s’est appuyée sur les 4 saisons pour donner naissance à son concept baptiser, tout naturellement, la théorie des 4 saisons.

En fonction des saisons, les 3 dimensions des couleurs d’un même paysage varient.

En automne, par exemple, les couleurs sont majoritairement :

  1. Chaudes.
  2. Profondes.
  3. Douces.

Ainsi, une femme dont la beauté est amplifiée par les couleurs chaudes, profondes et douces, est qualifiée de femme automne. Carole Jackson a créé, pour chaque saison, un nuancier qui lui est propre.

Découvrons immédiatement les dimensions des couleurs propres à chaque saison, ainsi que le nuancier correspondant.

Les couleurs idéales de la femme printemps

La femme printemps est sublimée par les couleurs :

  • chaudes,
  • intenses,
  • claires.

La gamme de couleurs correspondante est la suivante :

Gamme de couleurs printemps Color me Beautiful

Les couleurs idéales de la femme été

La femme été est mise en valeur par les couleurs :

  • claires,
  • douces,
  • froides.

La palette de ses couleurs idéales est celle-ci :

Gamme de couleurs été Color me Beautiful

Les couleurs idéales de la femme automne

La femme automne est magnifiée par les couleurs :

  • chaudes,
  • douces,
  • profondes.

Le nuancier des couleurs à privilégier est le suivant :

Gamme de couleurs automne Color me Beautiful

Les couleurs idéales de la femme hiver

La femme hiver, pour finir, rayonne lorsqu’elle porte des couleurs :

  • froides,
  • intenses,
  • profondes.

Les couleurs idéales de la femme hiver sont celles-ci :

Gamme de couleurs hiver Color me Beautiful

Parfait.

Tu connais désormais le principe des 4 saisons. Dit autrement, le système originel de colorimétrie vestimentaire.

Colorimétrie : La théorie des 12 saisons

Depuis sa création, la théorie des 4 saisons a régulièrement été critiquée. Certes, les 3 dimensions de la couleur sont prise en compte, mais la dimension dominante, elle, n’est pas considérée.

Trois femmes hiver, par exemple, peuvent être sublimées davantage par l’une ou l’autre des 3 dimensions de la couleur.

  1. Si ce sont les couleurs froides qui lui correspondent avant tout, elle sera « Hiver froid ».
  2. Si les couleurs profondes sont celles qui la mettent le plus en valeur, elle sera « Hiver profond ».
  3. Tandis que si une femme hiver est sublimée principalement par les couleurs intenses (lumineuses), elle sera « Hiver lumineux ».

Ainsi, chacune des 4 saisons offrent désormais 3 profils en fonction de la dimension la plus sublimante.

1. Printemps chaud – 2. Printemps clair – 3. Printemps lumineux

Portraits de femmes printemps

🌟 Pour aller plus loin :

4. Été froid – 5. Été clair – 6. Été doux

Portraits de femmes été

🌟 Pour aller plus loin :

7. Automne chaud – 8. Automne profond – 9. Automne doux

Portraits de femmes automne

🌟 Pour aller plus loin :

10. Hiver froid – 11. Hiver profond – 12. Hiver lumineux

Portraits de femmes hiver

🌟 Pour aller plus loin :

C’est ainsi qu’est née la théorie des 12 saisons, développée notamment par les américains Patrick et Judith Halpin.

Tu vas me dire : « Génial Natacha, mais comment savoir quel est mon profil saisonnier avec certitude ? ».

J’y viens.

Colorimétrie : Comment connaître mes couleurs idéales une bonne fois pour toute ?

D’abord, je tiens à te dire bravo d’être arrivée jusqu’ici.

Tu as désormais une idée assez précise de ce qu’est la colorimétrie vestimentaire.

La question que tu te poses sans doute à ce stade est : Quelles couleurs me vont, à moi ?

Tu as peut-être une idée de la réponse, notamment grâce à mon quiz et mes articles complets sur le sujet. Ceci étant dit, tu aimerais sans doute en être définitivement certaine.

Eh bien, pour déterminer ton profil saisonnier, avec un maximum de fiabilité, il est nécessaire de faire appel à une conseillère en image qui maîtrise cet outil.

L’analyse de tes couleurs idéales nécessite de réaliser un draping.

🎨 Concrètement, une experte en colorimétrie passe des tissus de différentes couleurs – selon un ordre stratégique – sous ton visage et observe la façon dont il réagit.

Le draping peut également être réalisé à distance.

🤳🏻 Si tu optes pour un draping virtuel, le principe est le même à ceci près que l’analyse se fait à partir de photos et d’outils virtuels spécifiques à chaque conseillère en image.

En tant qu’experte en colorimétrie vestimentaire, je proposerai très bientôt une analyse de tes couleurs idéales 100% en ligne. N’hésite pas à me contacter pour me faire part de ton intérêt et être prévenue dès que la prestation sera sortie.

Colorimétrie : Ton nuancier à enregistrer dans Pinterest

📌 Voici les 4 nuanciers des 4 saisons à conserver dans ton Pinterest pour le retrouver – facilement – lorsque tu fais les magasins.

📌 Enregistre également tes chartes de couleurs pour distinguer – facilement – les couleurs chaudes des couleurs froides.

Tu peux aussi le partager :
  • Dominique dit :

    Bonjour Natacha
    J’apprécie toujours autant tes articles que je compulse souvent, le problème concernant la colorimétrie est que je suis toujours située en tant qu’automne mais désormais ces couleurs me vont moins, en prenant de l’âge,avec mes cheveux poivre et sel, mes yeux marron très foncés,le teint pâle en hiver et hâlé en été, je crois que la profondeur arrive en priorité avant la chaleur et certaines couleurs froides me vont mieux désormais, difficile de trier efficacement sa penderie !!! et suite à 2 colorimétrie je serais automne.profond, mais les couleurs froides et profondes me conviennent .

    • Bonjour Dominique, et merci pour ton message. La limite est mince entre l’automne profond et l’hiver profond. Et, bien souvent, la profondeur est une dominante dans les deux cas.

      Ceci étant dit, de ce que je comprends, il y a quand même beaucoup de contraste au sein de ton visage. En effet, tes cheveux sont clairs (en partie) et tes yeux foncés. Et, même si tes cheveux s’éclaircissent, les yeux et cheveux foncés créent un contraste avec la couleur de ta peau. Ce qui distingue l’hiver de l’automne, outre la température, c’est l’intensité de la couleur. Et, plus le contraste au sein de ton visage est fort, plus les couleurs vives te conviennent. Ce n’est pas le cas pour les femmes automnes pour qui les couleurs douces sont plus valorisantes.

      Par ailleurs, tu as le sentiment que les couleurs froides te vont mieux. Il est donc envisageable que tu sois davantage une femme hiver. En principe, l’âge ne modifie pas la saison de base. Quoi qu’il en soit, favorise les couleurs profondes et sent-toi libre de porter des couleurs plus froides et/ou plus lumineuses si ton intuition te pousse à les porter et à les apprécier.

      • Dominique dit :

        effectivement, après avoir lu bcp de blogs sur la colorimétrie, je pense être à la limite entre automne et hiver profonds, d’ailleurs suite à une étude avec draping le résultat est automne profond mais mes couleurs clés sont hiver profond !!! j’avais déjà les cheveux grisonnants, et je constate que l’été avec une peau moins pâle les couleurs beige et orangées me vont aussi,quant à ma peau, lorsque je me maquillais on me proposait tjs des teintes rosées, j’aime bcp les teintes pastels en été. Belle journée et merci pour ta réponse.

  • Bonjour Natacha,

    Mes cheveux sont blonds cendrés (avec des mèches bondes claires) j ai une peu claire neutre qui bronze dorée et des yeux noisette. Ce qui fait froid + neutre avec sous ton chaud + chaud
    Quelle saison suis je ?

    Ce qui est sûr c’est que je suis mieux dans les bijoux dorés et que beaucoup de couleurs froides ne me vont pas ( noir, Bordeaux, bleu dur, fushia mais le orange pur ne me va non plus)
    Je me sens bien dans les rouges jaunes et verts

    Par avance merci 😊

    • Coucou Eva 😊 ! Procédons par élimination. Si les couleurs froides ne te mettent pas en valeur, on peut d’emblée éliminer les saisons hiver et été de la liste. De plus, les teintes trop sombres ne te correspondent pas, ce qui conforte l’idée que tu n’es pas une femme hiver.

      En général, les femmes automne portent assez bien des pigments d’une valeur « moyenne », ni trop clairs ni trop sombres. Mais d’après ce que tu dis, les couleurs plus claires te vont plutôt bien. En tout cas lorsqu’elles sont chaudes. Ainsi, je penche davantage vers un profil « printemps ».

      Ce qui rend le diagnostic plus complexe, c’est les contrastes de pigments au sein de ton visage, qui semblent assez faibles. Certaines femmes « printemps clair » affichent ce type de profil, à l’instar de Lili Reinhart. Donc, ça pourrait être ton cas. Néanmoins, étant donné que tu dis que les couleurs lumineuses te vont bien et que les tons chauds semblent dominer, je serais tentée de t’identifier comme un « printemps chaud ».

      Il faut noter cependant que l’analyse des couleurs est un travail minutieux, réfléchi et de longue haleine, ce qui explique pourquoi c’est une prestation payante. J’espère néanmoins t’avoir éclairée au mieux dans ta recherche des couleurs idéales. Belle journée, Eva ! ✨🌈

      • Merci beaucoup Natacha pour ta réponse détaillée et me conforte dans ce que je penche, printemps chaud. Les couleurs du printemps clair ne m attirent pas, ou alors certaines qd je suis bronzée
        Par contre j avais l impression que j avais un contraste moyen, vu que mes cheveux sont clairs et mes yeux noisette, dis moi si je me trompe ? Je n avais peut-être pas bien précisé mais j ai toujours été blonde très Claire ms en vieillissant c est plus un blond cendré mais comme je fais des mèches, je suis vraiment blonde.
        Merci pour tes conseils précieux !
        Eva

        • Coucou Éva 🌸.

          Il existe une différence entre la valeur et le contraste.

          🌓 La valeur (ou luminosité) c’est le caractère clair, moyen ou sombre. Dans ton cas, tu as une valeur globale claire à moyenne, si je comprends bien. En gros, il s’agit de faire la somme de tes cheveux, ta peau et tes yeux. Si tes cheveux sont clairs, ta peau est claire et tes yeux moyens, tu as une valeur globale claire à moyenne.

          👁‍🗨 Le contraste est l’écart qu’il existe entre la valeur la plus claire de ton visage et la valeur la plus foncée. Par exemple la différence de valeur entre tes yeux et tes cheveux. Plus l’écart est grand, plus le contraste est considéré comme fort et plus tu peux porter des couleurs vives et/ou combiner des couleurs contrastées.

          En général, les femmes printemps ont une valeur claire à moyenne (jamais sombre) et un contraste moyen à fort. Ceci étant dit certaines femmes, et c’est le cas notamment de celle qui ont le profil « Printemps clair », ont un contraste faible.

          Est-ce que ces nouvelles données t’éclairent davantage ?

          Où te situes-tu à ton avis ?

          • Merci Natacha de prendre le temps de me répondre et de bien expliquer 🙏
            Pour la valeur c est clair pour moi, valeur globale claire à moyenne
            Pour le contraste je dirais qu il est moyen ( cheveux clairs et yeux noisette ni clair ni foncé ( donc moyen?), tu me confirmes ?
            D ailleurs c est pour ça que je préfère porter des combinaisons de couleurs moyennes, j associe tt à du camel( ivoire, vert, rouge, jaune, turquoise..) ms aussi à du blanc cassé, ou alors j adore les camaïeux, ou encore rouge et verte ms jamais des contrastes trop fort

            Merci encore pour tes explications, chaque fois tu m éclaires davantage 👍🥰

          • Coucou Eva ! Je trouve que tu as fait des pas de géantes, pas toi ? Tu avances beaucoup. Tu as une bonne idée de ce que tu aimes, ce qui te va et amplifient ta personnalité. Je trouve ça génial. Effectivement, un contraste moyen à faible est plausible. Pour le reste, fais-toi confiance. Je crois que cette fois tu as toutes les cartes en mains 🎉

          • Oui merci pour tt , je suis très contente ! 😊😘

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Tu désires davantage de contenu de qualité ?

    Voici d'autres pépites ✨

    >