Associer les couleurs de tes vêtements, accessoires, bijoux et maquillage est un vrai casse-tête ?

Tu tombes bien car, dans cet article, je vais te dévoiler LE secret pour accorder les couleurs au sein de tes tenues sans cercle chromatique (ni Bac+4 en Design Graphique).

Prête à découvrir ce secret et à mixer les couleurs sans fausse note ?

Ok ! C’est parti.

Pourquoi certaines couleurs s’associent parfaitement entre elles

Commençons par tenter de comprendre pourquoi certaines couleurs vont bien ensemble, alors que d’autres non.

Amuse-toi à identifier la couleur qui brise l’harmonie de chaque palette

Avant de te dévoiler la raison pour laquelle certaines couleurs semblent se compléter idéalement, je t’invite à l’observer par toi-même en réalisant un exercice court et amusant.

Il s’agit simplement d’observer les échantillons de couleurs ci-dessous et d’identifier, chaque fois, la couleur qui semble briser l’harmonie de la palette globale.

✏️ Si tu le désires, note tes réponses pour les partager avec moi dans les commentaires.

Prête à débuter ? Parfait. Commençons par la première palette :

Quelle couleur, selon toi, ne va pas avec les autres ? Quelle couleur semble détonner ?

Si tu as choisi la couleur E, tu as parfaitement raison. Continue l’exercice et sois patiente, tu comprendras bientôt pourquoi cette couleur ne fonctionne pas.

Continuons avec une deuxième palette :

Là encore, quelle couleur crée une discordance ?

La bonne réponse est la couleur F. Terminons cet exercice (c’est court, je te l’avais promis) avec une troisième et dernière palette :

Même question : quelle est la couleur qui ne semble pas à sa place ?

Si tu as répondu la couleur D, félicitations ! C’est une excellente réponse.

🙋🏻‍♀️ As-tu trouvé cet exercice facile ? Combien de bonnes réponses as-tu obtenues ? Dis-le-moi dans les commentaires.

La bonne nouvelle, c’est que si tu as 3 bonnes réponses, il y a fort à parier que ton sens des couleurs est déjà suffisamment aiguisé et qu’il ne te reste plus qu’à te faire confiance. Si tu es capable d’identifier une couleur dissonante au sein d’une palette, tu es également capable de repérer une couleur qui ne s’harmoniserait pas idéalement avec ta tenue.

Ceci étant dit, quels que soient tes résultats, laisse-moi t’expliquer la raison pour laquelle ces couleurs ne fonctionnent pas.

La raison pour laquelle cette couleur brise l’harmonie de la palette

Dans les palettes précédentes, la couleur identifiée comme dissonante n’a tout simplement pas les mêmes caractéristiques que les autres nuances.

La question est : Quelles sont précisément ces « caractéristiques » ?

Selon la théorie des couleurs, les caractéristiques d’une couleur, plus communément dénommées « dimensions » ou « paramètres », sont au nombre de trois :

  1. La teinte
  2. La valeur
  3. La saturation

J’ai constaté, au cours de ma pratique de conseillère en image, que deux couleurs s’accordent bien ensemble dès lors qu’elles possèdent, au minimum, 2 dimensions communes.

Tu l’as compris, cette notion de « dimensions » est fondamentale, alors découvrons ensemble ce qui définit chacune d’entre elles.

Dimension n°1 : la teinte

La teinte correspond aux 3 couleurs primaires (rouge, jaune et bleu) ou au résultat du mélange de deux à trois de ces couleurs primaires, dans des proportions variées.

Le vert, par exemple, est le résultat du mélange de jaune et de bleu.

Par ailleurs, les rouge et jaune sont chauds, tandis que le bleu est froid.

Ainsi, en fonction de sa proportion de pigments chauds (rouge et jaune) et froids (bleu), une teinte sera qualifiée de chaude, froide ou neutre.

Les femmes qui lisent cet article apprécient également :  Colorimétrie Femme Été : Comment trouver les couleurs qui te vont (+ 4 palettes incluses)

Reprenons l’exemple du vert.

S’il contient :

  • plus de jaune que de bleu, il est chaud,
  • plus de bleu que de jaune, il est froid,
  • autant de bleu que de jaune, il est neutre.

Ci-dessous, par exemple, tu peux observer un vert froid (qui contient plus de bleu froid que de jaune chaud).

La teinte, outre sa dénomination (rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet), est donc caractérisée par sa température : chaude, froide ou neutre.

Continuons avec la deuxième dimension : la valeur.

Dimension n°2 : la valeur

La valeur, ou luminosité, correspond à la proportion de lumière ou d’obscurité, autrement dit la proportion de blanc ou de noir que contient la couleur.

Plus une couleur contient de blanc, plus sa valeur est claire. Au contraire, plus elle contient de noir, plus sa valeur est foncée.

Dimensions des couleurs : la valeur (palette rose)

En théorie, la couleur peut être définie comme claire ou profonde. En pratique, il n’est pas toujours évident de distinguer les deux.

Pourquoi ?

Simplement parce que les couleurs claires comprennent toutes les teintes qui contiennent du blanc, tandis que les couleurs profondes comprennent non seulement les teintes qui ne contiennent pas de blanc mais également les teintes qui contiennent du noir.

Dimensions des couleurs : la valeur (palette orange)

⬆️ Par exemple, le pêche (orange + blanc) est une couleur claire, tandis que l’orange et le marron (orange + noir), sont des couleurs profondes.

Terminons avec la troisième dimension : la saturation.

Dimension n°3 : la saturation

La saturation correspond à la « netteté » ou à la « pureté » de la couleur, autrement dit à la proportion de gris (blanc + noir) qu’elle contient.

Le gris, à l’instar de la poussière, salit et ternit.

Ainsi, plus une couleur en contient plus elle paraît terne.

Un rose qui contient du gris, par exemple, est communément appelé « vieux rose », comme si le rose avait pris la poussière au fil des années (ou comme si le soleil avait délavé la matière).

En théorie des couleurs, une couleur contenant du gris est dite « mate », « sourde » ou « douce ».

Dimensions des couleurs : la saturation (palette rose)

Au contraire, une teinte dépourvue de gris semble éclatante. Ce sont les fameuses « couleurs vives », également dénommées « lumineuses » ou « intenses ».

🎉 À ce stade, tu connais les 3 dimensions des couleurs et tu sais qu’il suffit de deux dimensions communes pour que les couleurs se marient bien entre elles.

Par exemple, la combinaison du mandarine et du fuchsia – que l’on observe beaucoup sur les podiums – fonctionne parce que le mandarine et le fuchsia sont toutes deux des couleurs de valeur et de saturation similaires. Pour le dire autrement, le mandarine et le fuchsia sont des couleurs profondes (non éclaircit avec du blanc) et vives (non ternit avec du gris).

Combinaison d'orange et de fuchsia dans une tenue

Comment la colorimétrie révolutionne l’association des couleurs de vêtements, d’accessoires et de maquillage au sein de tes tenues

Le secret pour associer les couleurs sans effort, tu l’as compris, consiste à associer des couleurs qui ont deux ou trois dimensions en commun. Et, la bonne nouvelle, c’est qu’il existe un outil dont l’essence même consiste à regrouper des couleurs aux dimensions communes au sein d’une même palette !

Et cet outil n’est autre que la colorimétrie.

Qu’est-ce que la colorimétrie vestimentaire : la véritable définition

La colorimétrie vestimentaire est souvent définit comme l’art d’identifier les couleurs qui te vont au teint.

D’après moi, la colorimétrie est plutôt un outil d’analyse permettant de révéler les 3 dimensions des couleurs les plus flatteuses pour toi. Et, en fonction du système « saisonnier » utilisé, la combinaison de ces 3 dimensions te classeront au sein d’une « saison » spécifique.

👋🏼 Pour en savoir plus, découvre mon article complet sur la colorimétrie.

Par exemple, si ce sont les couleurs chaudes, claires et douces qui te valorisent le plus, le système des 8 saisons te classera comme un profil Printemps Doux.

Et là où cela devient particulièrement intéressant, c’est que chaque saison est associé à une palette regroupant uniquement des couleurs aux dimensions similaires. Autrement dit, une palette avec des couleurs qui s’associent toutes parfaitement les unes aux autres.

Les femmes qui lisent cet article apprécient également :  6 raisons d’identifier et d’adopter la gamme de couleurs qui te correspond

Bingo ! ✨

L’avantage méconnu (et pourtant sur-puissant) de la colorimétrie vestimentaire

En découvrant ta saison et, du coup, en libérant la palette de tes couleurs idéales, tu pourras donc choisir tes couleurs avec la certitude non seulement qu’elles te vont, mais également qu’elles s’associent parfaitement entre elles.

Tu n’as donc plus besoin de te demander si deux, trois, ou quatre couleurs vont bien ensemble. Si elles appartiennent à une même palette saisonnière, ce sera forcément le cas ! Et le petit bonus ? Il n’est pas nécessaire que la couleur soit exactement la même que celle du nuancier. Simplemnt qu’elle s’en rapproche le maximum.

Je t’entends déjà me dire : « Ok. Super Natacha. Mais comment savoir quelle est ma saison ? »

La façon la plus fiable de la connaître est de réaliser un draping. Ce test consiste à placer successivement, sous ton visage, des tissus de différentes couleurs. L’idée étant de varier les dimensions pour observer – objectivement – celles qui te flattent le plus.

✅ Si ce n’est pas déjà fait, tu peux t’amuser à répondre au quiz ci-dessous, à l’issue duquel tu obtiendras une palette de 24 couleurs faites pour toi.

Ceci étant dit, je tiens à être transparente, il reste extrêmement moins fiable qu’un draping.

Pour terminer cet article, j’aimerai partager avec toi les 3 dimensions de chacune des 4 grandes saisons, et te montrer quelques tenues inspirantes pour chacune d’elles.

Les 3 dimensions des 4 saisons (+ bonus : 20 idées de tenues inspirantes)

La femme printemps : ses 3 dimensions et 5 idées de tenues

Les 3 dimensions des couleurs printanières sont chaudes, claires et lumineuses.

Et voici la palette Printemps selon la système des 4 saisons, théorisé par Carole Jackson :

Palette de couleurs de la femme printemps selon le système des 4 saisons

Pour t’inspirer, je te propose de découvrir 5 tenues (dénichées sur Pinterest) composées de couleurs issues de la palette Printemps :

Idées de tenues colorées pour les femmes printemps

La femme été : ses 3 dimensions et 5 idées de tenues

Les 3 dimensions des couleurs estivales sont froides, claires et douces.

Tu peux retrouver ces couleurs au sein de la palette Été :

Palette de couleurs de la femme été selon le système des 4 saisons

Et pour t’inspirer, voici 5 idées de tenues composées de couleurs typiques de la femme été :

Idées de tenues colorées pour les femmes été

La femme automne : ses 3 dimensions et 5 idées de tenues

Les 3 dimensions des couleurs automnales sont chaudes, profondes et douces.

Et voici la palette Automne selon la système des 4 saisons :

Palette de couleurs de la femme automne selon le système des 4 saisons

Voici 5 tenues inspirantes qui montrent combien les couleurs issues d’une même palette s’associent parfaitement entre elles, sans effort :

Idées de tenues colorées pour les femmes automne

La femme hiver : ses 3 dimensions et 5 idées de tenues

Les 3 dimensions des couleurs hivernales sont froides, profondes et lumineuse.

Et ces caractéristiques se retrouvent dans la palette Hiver du système des 4 saisons :

Palette de couleurs de la femme Hiver selon le système des 4 saisons

Tu remarqueras que la palette Hiver contient également des couleurs claires et, notamment du blanc. Ceci étant dit, souviens-toi que 2 dimensions communes suffisent pour que deux couleurs se marient bien entre elles. Le blanc est froid, clair et lumineux. On retrouve donc bien le froid et le lumineux, soit 2 dimensions communes avec le profil hiver (froid, profond et lumineux).

Voici 5 dernières tenues, composées de couleurs de la palette Hiver, pour t’inspirer :

Idées de tenues colorées pour les femmes hiver

Envie de tout savoir sur la colorimétrie vestimentaire (dans la joie et la bonne humeur) ?

Je te recommande de t’inscrire à ma conférence en ligne gratuite. À l’occasion de cet évènement, en direct, tu apprendras notamment comment réaliser ton propre draping pour découvrir, avec fiabilité, ta saison. Et ça, ce n’est que 20% de tout ce que tu vas apprendre. C’est l’évènement Belle et Stylée à ne pas manquer ! Clique ici pour t’inscrire.

Tu peux aussi le partager :
  • J’ apprécie vos courriers, c’est clair, limpide car j’essaye d’avoir des notions de colorimétrie pour les ingérer dans mon travail de socio-esthéticienne mais suis moi-même perdu entre toutes ces notions. Je commence à y voir un peu plus clair.

    • Bonjour Éloïse,

      Merci pour ce retour. C’est une excellente idée d’ajouter une corde à ton arc pour mieux accompagner tes clientes. La colorimétrie est complexe, mais, comme n’importe quelle discipline, elle s’apprend. Et, au final, cela peut se révéler relativement facile. Il n’est pas nécessaire de tout savoir. L’histoire de la colorimétrie, par exemple, n’a pas beaucoup d’importance pour accompagner tes clientes. A minima, il faut savoir reconnaître les trois dimensions d’une couleur et être capable d’observer comment chacune des dimensions impacte positivement (ou non) le visage de la cliente.

      N’hésite pas à t’inscrire à ma conférence gratuite en colorimétrie, si ce n’est pas déjà fait. Tu seras avertie dès qu’une nouvelle date sera définie.

      Belle journée et à bientôt.

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

    Tu désires davantage de contenu de qualité ?

    Voici d'autres pépites ✨

    >